Navigation Menu+

Témoignage de Jean François

Publié en novembre 2020

En allant chercher un antidépresseur, mon pharmacien me donna une carte, me conseillant d’appeler de sa part. Je l’ai fait et j’ai pris rendez-vous chez moi avec Thierry-Laélï, 3 semaines plus tard.
Assis l’un en face de l’autre, il m’a écouté parler, a pris des notes avec des stylos de différentes couleurs, ce qui m’a étonné. Ensuite je me suis allongé sur un lit, assis sur une chaise il a commencé à m’appuyer sur des points qui me firent réagir tellement cela me piquait. Il m’a dit des choses au fur-et-à-mesure qui m’ont laissé sans voix, comme KO.
Votre tristesse vous bouffe de l’intérieur, vous vous dévalorisez autant que la culpabilité vous ronge aussi. Est-ce que les termes abdiquer, démissionner, abandonner sont installés en vous ? Et d’un coup, je ne sais pas où il a appuyé, mais j’ai vraiment éprouvé la sensation qu’il venait de me transpercer et je me suis vidé, incapable de retenir mon souffle. Il a continué en me rassurant, mais je peux dire que tout ce qu’il a dit a été ce qu’il a ressenti de juste. Il m’a fallu plusieurs jours pour me remettre d’aplomb. Au bout de la 3ème rencontre, ayant fini son travail comme il me dit, j’ai de mon côté pris du recul et cessé de me mettre une pression inutile dans ma vie, au travail, en famille et avec les autres. Comme Thierry-Laélï m’avait dit, soit vous lâchez, soit vous luttez, mais que pour la bonne cause.
Depuis bientôt 3 mois, et sur ses conseils, j’ai pu aussi avec mon médecin, diminuer et stopper l’antidépresseur, c’est épatant. J’ai voulu témoigner afin de dire à d’autres que la médecine naturelle énergétique est bluffant, je n’en reviens pas moi qui suis de nature cartésien.